Claude François

Une chanson populaire

La pendule de l'entréeS'est arrêtée sur midiA ce moment très précisOù tu m'as dit: " Je vais partir "Et puis tu es partieJ'ai cherché le reposJ'ai vécu comme un robotMais aucune autre n'est venueRemonter ma vieLà où tu vasTu entendras j'en suis sûrDans d'autres voix qui rassurentMes mots d'amourTu te prendrasAu jeu des passions qu'on jureMais tu verras d'aventureLe grand amourÇa s'en va et ça revientC'est fait de tout petits riensÇa se chante et ça se danseEt ça revient, ça se retientComme une chanson populaireL'amour c'est comme un refrainÇa vous glisse entre les mainsÇa se chante et ça se danseEt ça revient, ça se retientComme une chanson populaireÇa vous fait un c?ur tout neufÇa vous accroche des ailes blanches dans le dosÇa vous fait marcher sur des nuagesEt ça vous poursuit en un motÇa s'en va et ça revientC'est fait de tout petits riensÇa se chante et ça se danseEt ça revient, ça se retientComme une chanson populaireToi et moi amoureuxAutant ne plus y penserOn s'était plus à y croire Mais c'est déjà une vieille histoireTa vie n'est plus ma vieJe promène ma souffranceDe notre chambre au salonJe vais, je viens, je tourne en rondDans mon silenceJe crois entendreTa voix comme un murmureQui me disait je t'assureLe grand amourSans t'y attendre viendraPour toi j'en suis sûrIl guérira tes blessuresLe grand amourÇa s'en va et ça revientC'est fait de tout petits riensÇa se chante et ça se danseEt ça revient, ça se retientComme une chanson populaireL'amour c'est comme un refrainÇa vous glisse entre les mainsÇa se chante et ça se danseEt ça revient, ça se retientComme une chanson populaireÇa vous fait un c?ur tout neufÇa vous accroche des ailes blanches dans le dosÇa vous fait marcher sur des nuagesEt ça vous poursuit en un mot