Jacques Brel

Vieille

C'est pour pouvoir enfin botter les fessesA ces vieillards qui nous ont ditQue nos vingt ans que notre jeunesseÉtaient le plus beau temps de la vieC'est pour pouvoir enfin botter le c?urA ceux qui nous volent nos nuitsCes maladroits qui n'ont que leur ardeurCroulants qui n'ont que leur ennuiC'est pour cela jeunes gensQu'au fond de moi s'éveilleLe désir ardentDe devenir vieilleC'est pour pouvoir un jour enfin leur direA celles qui me jugent avec fureur" Pauvres grognasses " c'est pour pouvoir vous dire" Je vous pardonne votre laideur "C'est pour pouvoir leur dire à ces matronesQui mille fois m'ont condamnée" Comment voulez-vous que l'on vous pardonneVous qui n'avez même pas péché "C'est pour cela jeunes gensQu'au fond de moi s'éveilleLe désir ardentDe devenir vieilleC'est pour pouvoir au jardin de mon c?urNe soigner que mes souvenirsVienne le temps où femme peut s'attendrirEt ne plus jalouser les fleursC'est pour pouvoir enfin chanter l'amourSur la cithare de la tendresseEt pour qu'enfin on me fasse la courPour d'autres causes que mes fessesC'est pour cela jeunes gensQu'au fond de moi s'éveilleLe désir ardentDe devenir vieilleC'est pour pouvoir un jour oser lui direQue je n'ai bu qu'à sa santéQue quand j'ai ri c'était de le voir rireQue j'étais seule quand j'ai pleuréC'est pour pouvoir enfin oser lui direUn soir en filant de la laineQu'en le trompant mais ça oserai-je le direJe me suis bien trompée moi-mêmeC'est pour cela jeunes gensQu'au fond de moi s'éveilleLe désir ardentDe devenir vieille