Claude Nougaro

Harlem (Fables of Faubus)

Chanter dans l' noirPour ne pas avoir peurCruel dilemmePour un homme de couleurDans tes rues Harlem,J'entends des sirènes de policeJe préfère tes sirènes,Celles qui ont la peau lisseHarlem, Harlem, j'ai peur !J'ai peur, Harlem,Au milieu de ta nuitJe sens l'haleineD'un couteau qui me suitQuand je me retourne,Des millions d'étoiles devant moiRuissellent sur les toitsDe neige et de suieHarlem, chériToi, la crècheOù le petit crépu est néToi, la dèche,Mille fois surmontéePar un swing de veloursDans un tempo d'acierHarlem pacifié,MacrocifiéTiens, v'la Mingus,J' croyais qu'il était mortL'olibrius a toujours du ressortDevant moi il passeA moitié râteau de la rascasseA moitié prote avionHérissé de rayonsCactusMingusUn vent glacialFait du base-ball avec le journalUn génie grèveMais voici le plus beauLe tambour sous terreFait craquer son tombeauJ'ai froid, j'ai chaudHarlem !Chanter dans l' noirPour ne pas avoir peurUnique espoirPour un homme de couleurSoudain le miracleAlors que je n'ai bu que le l'eauJ'aperçois Apollon qui sort de l'AppoloHarlem, de neige et de suieHarlem, j' te suis !

Play